Home Actualité Ile Maurice : les villas de luxe ont le vent en poupe

Ile Maurice : les villas de luxe ont le vent en poupe

558
0
SHARE

Maurice_bel_ombre_chateauLa construction de villas résidentielles de luxe dans le cadre des projets d’Integrated Resorts Scheme (IRS) s’accélère sur l’île Maurice.

Au moins six compagnies prévoient de démarrer 500 villas au cours du premier trimestre de l’année prochaine. Ce nombre pourrait augmenter avec les autres phases de construction déjà prévues par au moins deux de ces compagnies.

Il est vrai que l’activité est plus que florissante puisque les somptueuse demeures trouvent preneurs parmi étrangers et Mauriciens avant même le début des travaux.

Parmi les promoteurs : Islands Projects Ltd (IPL) d’Afrique du Sud en partenariat avec Libéralis (une filiale de Poste La Fayette PLFL), Pristine Resorts Ltd (PRL), Mauritian Property Partnerships Ltd, Club Med, le groupe français, Accor, et la propriété sucrière Bel-Ombre en joint-venture avec Second Lifestyle Ltd d’Afrique du Sud. Les acheteurs viennent quant à eux principalement d’Afrique du Sud, France, Grande- Bretagne, Belgique, Réunion et Dubaï.

«Nous avons 22 types de villas et ce sont surtout celles qui ont une conception architecturale des plus luxueuses qui ont attiré les acheteurs, explique Anton de Waal, Chief Executive Officer de Villas Valriche. Cela rehausse certainement l’image de Maurice comme destination touristique. Le coût de la première phase est estimé à 100 millions de dollars.»

Le projet de la compagnie britannique, Mauritian Property Partnership (MPP) est en bonne voie. Cette compagnie compte construire 88 villas. Il s’agit de la première phase du projet qui va débuter en mars. «L’investissement est estimé à 300 millions d’euros, dit Alan Baker, Development Director de MPP. Cela comprend aussi l’aménagement d’un parcours de golf et d’un hôtel dont nous avons prévu de démarrer la construction en décembre 2008.» «A ce stade, ajoute-t-il, plus de 60 % des villas ont été vendues. Le coût d’une villa varie entre 900 000 euros et trois millions d’euros.»

Le Club Med se propose, lui, de passer à une première phase d’extension avec la construction de 40 villas. Les modalités du projet sont au stade de finalisation par la direction. Le projet du groupe Accor comprend quant à lui également la construction d’un deuxième hôtel Sofitel dans cette région sud de l’île.

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!