Home Montres Une Big Bang poussée à l’extrême

Une Big Bang poussée à l’extrême

264
0
SHARE

2009hublotking Pendant le SIHH, il y a toujours les informations et les rumeurs, les produits plébiscités et ceux boudés, les in et les off. Bref, ceux qui sont dedans et ceux qui n’y sont pas. Un constat d’échec? Une dichotomie irréversible ?  Pas du tout, car il y a des off qui deviennent in, à l’instar de celui de la marque horlogère Hublot qui, bien qu’exposant à BaselWorld, a su profiter du salon pour réunir le 21 janvier dernier la presse internationale horlogère et de luxe pour une présentation toute particulière dans un lieu magique : Le Swissôtel Métropole. LeBlogLuxe y était. Récit en vidéo…

Le 21 janvier denier, Hublot réunissait donc la presse pour un dîner exceptionnel. Si, comme toujours, la bonhomie de Jean-Claude Biver animait la soirée, une seule question brûlait les lèvres : Quelle serait la nouvelle pièce présentée. Paradoxalement, la première annonce fut autre. Déjà impliqué dans le foot, l’horloger annonça en effet un partenariat avec Swissôtels Hôtels & Resorts se traduisant par la présence d’horloges Hublot dans les halls des propriétés du groupe dans le monde. Ainsi, des Big Bang d’un mètre de diamètre décoreront l’accueil des établissements dans 16 pays sur 4 continents dès février.

Belle  présence mais quid du produit ? C’était bien sûr sans compter les ressources de Jean-Claude Biver qui présenta la King Power, une Big Bang au design encore plus fort, plus puissant et plus évolué.

Composé de plusieurs niveaux à l’esthétique sobre et puissante, le cadran de ce garde-temps abrite un mouvement Chronographe Rattrapante Foudroyante tandis que le design de la montre, s’il est fidèle à la tradition des lignes de la Big Bang, se caractérise par sa force et sa tension. Tous ses composants ont été redessinés : le boîtier est façonné d’angles vifs et de côtés droits, avec les embouts surélevés et les vis mises en relief. Sur la tranche, les poussoirs s’imposent plus fort et les tubes décor sont insérés dans la résine composite noire. La lunette a pris une nouvelle allure grâce au surmoulage de caoutchouc autour de la céramique. Le cadran se compose de plusieurs niveaux et d’une dizaine de pièces rapportées en plus des puissants index noirs. Les aiguilles Chronographe et Foudroyante sont totalement nouvelles et faites sur deux niveaux, avec deux types de finitions différentes. La forme d’hélice de la Foudroyante lui donne une dynamique particulière, signature de la collection King Power. Son bracelet de caoutchouc présente une découpe en relief, qui lui confère un caractère solide à toute épreuve, et la boucle est pour la première fois en céramique. La nouvelle King Power est destinée à abriter le mouvement chronographe entièrement manufacturé Hublot, à découvrir prochainement.

Quatre ans après le lancement de la Big Bang, Hublot revient donc sur le devant de la scène avec une Big Bang encore plus extrême. Autant vous en convaincre tout de suite. La pièce en impose et est impressionnante sur le poignet. Mais cet avantage a son défaut : Il faudra, pour certains d’entre nous, faire un régime à base de protéines pour que la présence de la pièce ne soit pas excessive. Il en va de même pour votre compte car cette série limitée de 500 pièces vous coûtera 17600 euros…

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!