Home Arts Déco Les artistes du luxe: II. Jordi Labanda

Les artistes du luxe: II. Jordi Labanda

728
6
SHARE

Jordi

Hier, nous avons parlé un peu du travail de Jason Brooks, un artiste tout droit venu du monde de la mode et qui a développé une esthétique toute personnelle qui l’a mené vers des intérieurs ou du graphisme.

Dans une interview, Jason évoque un autre artiste d’origine uruguayenne et vivant à Barcelone: Jordi Labanda.

A la différence de Jason, Labanda a très rapidement sorti un livre, intitulé "Hey Day", que personnellement j’ai pu acheter à l’aéroport de la cité catalane lors d’un gros retard sur mon vol! Ce fut une révélation que je vous invite à partager maintenant.

Précisons dès maintenant que la couverture de ce livre n’est rien d’autre qu’une portion d’une grande fresque effectuée par l’artiste: voir ci-contre. Tvbar

Dans cet ouvrage, on retrouve une bonne partie des travaux accomplis pour des revues (Marie Claire, …) et des publicités (Louis Vuitton, Hermès, …); toutefois, je crois que plus avant, on trouve des choses plus intéressantes car l’artiste, peut-être libéré du carcan de la promotion d’une marque, nous gratifie de scénettes humoristiques et délaisse pour un instant la glorification de la upper-class auto-satisfaite (et principale cliente des marques précédemment citées).

On imagine bien que Jordi aie une admiration pour les personnages de Blake Edwards, notamment 87 Audrey Hepburn (ci-contre, et vous en trouverez une flopée dans Hey Day!) dans sa livrée Givenchy de Breakfast at Tiffany’s; il n’est vraiment pas le seul, nous verrons plus avant qu’un admirateur inconditionnel de l’esthétique sixties vivant en Californie est dorénavant un artiste internationalement reconnu (qui va trouver ?).

Toutefois, une bonne partie des ses illustrations mettent en scène des personnages plus contemporains; on peut aussi remarquer une petite tentative "à la Dali" (pas vraiment exceptionnelle à mon gout).

Il existe une grande variété de produits dérivés de son Å“uvre: carnets, sacs, T-shirts, etc …

6 COMMENTS

  1. Décidément, Sonia, votre 2em article fait aussi fort que le premier, encore un artiste que je ne connaissais pas, et pas si vieux que ça, cela va finir par me filer des complexes sur mes propres dessins là …..Je suis vraiment fan de ce genre d’art graphique, un peu glam’s, un peu sixties, un rien pin up avec des couleurs un peu naives et primaires et ce n’est pas si courant de voir traité ce genre d’oeuvre ( et qui demande REELLEMENT du boulot contrairement à l’art contemporain tellement en vogue actuellement…).L’ambiance un peu désinvolte mais classe et luxe est superbement bien rendue, un seul mot : encore !!! ( bon un 2em mot si vous me permettez : merci )de quoi rester scotché sur ce blog le nez contre l’écran.

  2. One thing I’ve noticed xvbvod is always that there are plenty of myths regarding the lenders intentions any time talking about property foreclosures. One delusion in particular is that often the bank would like your house. The lending company wants your hard earned money, not your own home. They want the funds they gave you with interest. Preventing the bank will only draw some sort of foreclosed summary. Thanks for your post.
    tb dress http://www.tbdress.cc

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!