Home Actualité Soliloquy ne consomme pas une goutte de fioul

Soliloquy ne consomme pas une goutte de fioul

573
0
SHARE

SYT-Soliloquy-02.jpgLa tendance est de plus en plus à se mettre au vert dans le monde du luxe, témoin en est le récent et tout premier Salon du Luxe et du Développement Durable 1.618 qui s’est déroulé au Palais de Tokyo à Paris.
Comme application concrète du mariage ente grand luxe et développement durable, voici un très bel exemple dessiné par le très vert Alaistair Callender.
Comme Alaistair Callender rime avec vert et solaire, le discours intérieur (soliloque, pour ceux qui réveillent maintenant) du designer s’est traduit dans cette réalisation par un projet de superyacht de 58 m à voiles tubulaires, qu’on pourrait penser directement venues de l’Alcyone de notre bon vieux commandant Cousteau, sauf que ce sont des voiles solaires.
Le vaisseau est propulsé par différentes sources d’énergie entièrement propres, l’une issue des recherches technologiques dans l’énergie solaire Hybrid Marine Power (HMP) venues de l’Australien Solar Sailor Holdings Ltd., une autre développée dans ses trois voiles solaires, rigides automatiques et rotatives.
L’engin, qui attend son premier client éco-responsable, est encore recouvert de panneaux photovoltaïques et peut accueillir 12 invités et leurs chèvres à bord. Cette dernière boutade tient simplement à démontrer que l’écologie aujourd’hui se passe aussi très loin du plateau du Larzac.
Les boiseries du superyacht emploient des matériaux issus d’entreprises engagées dans le développement durable et la fabrication générale de Soliloquy prévoit de réduire au maximum son empreinte carbone.
Alaistair Callender, qui doit bientôt recevoir son diplôme en Design de l’Université de Coventry, expose une maquette au 1:48e ainsi que son travail sur Soliloquy sur le campus de son école jusqu’au 4 juin.
Encore plus de clichés et des vidéos sur superyachttimes.com.

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!