Home Accessoires Hilton exproprié de force au Venezuela

Hilton exproprié de force au Venezuela

263
0
SHARE

hilton.jpg

“L’hôtel Hilton Margarita & Suites est ouvert et entièrement opérationnel,” indique d’emblée, en rouge et en gras, sur son site Internet le groupe hôtelier américain. Le genre de message que personne n’aime lire à quelques jours de son départ en vacances. Car l’hôtel, situé sur l’île de Margarita au Venezuela vient d’être nationalisé par le gouvernement socialiste de Hugo Chavez. C’est le troisième hôtel dont Hilton perd le contrôle coup sur coup au Venezuela.

Le Hilton de l’île de Margarita avait fait la une le mois dernier en accueillant le sommet des dirigeants sud-américains et africains, réunis par Hugo Chavez.

Le gouvernement vénézuélien accuse Hilton de mal entretenir l’hôtel. La chaîne ne possède en effet pas les murs, mais gère l’hôtel. Une pratique très courante dans l’hôtellerie.
Officiellement, c’est la “nécessité de stimuler le tourisme” sur l’île qui a motivé la nationalisation du complexe hôtelier. Mais peut-être qu’en réalité le room-service a tout simplement mis trop de temps à apporter son Champagne à M. Chavez. Qui sait !
Selon plusieurs sources, les propriétaires auraient tenté d’imposer des conditions lors de l’organisation du sommer. Ce qui aurait mis M. Chavez hors de lui. “Nous n’avons qu’à les exproprier,” aurait-il alors menacé selon l’AFP.. Aussi tôt dit, aussitôt fait.

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!