Home Gastronomie Une mode qui a bon goût

Une mode qui a bon goût

346
1
SHARE

Alors que le nouveau top chef 2013 ne va pas tardé à être promu sur une petite chaîne devenue grande, voire mainstream, le blog luxe a bien envie aujourd’hui de vous mettre en appétit, en faisant une petite virée gastronomique chez nos amis britanniques. Au premier abord, rien de quoi vous mettre les papilles en émoi.

En pourtant, si nos voisins anglais ne sont peut-être pas les plus grands cordons bleus, leur exentricité fait bien souvent des heureux. Ainsi, le palace Berkeley à Londres propose depuis quelques années le prêt à Portea, le fameux tea time servi aux alentours de 17 h accompagné d’innombrables patisseries en forme de sac à main matelassés Chanel, de Besace Yves Saint Laurent, ou d’escarpins Jimmy Choo. Hélène Darroze, un autre grand chef qui officie au Connaught à Londres, propose quant à elle les patisseries de notre enfance rebaptisées selon certains people d’excellence: la forêt noire de Christian Louboutin, ou encore l’Eclair d’Alber Elbaz, le directeur artistique de chez Lanvin. Afin que les moins nantis ne se contentent plus de les dévorer des yeux, et qu’ils puissent se lécher les babines au lieu de lécher les vitrines.

En ces temps de privation voici donc une très jolie déclinaison, en mode comestible, du luxe accessible. Mais le tea time lui même est devenu un phénomène qui commence à conquérir, à Londres et à Paris, une nouvelle clientèle. Parce qu’il est bien souvent impossible de dîner dans un grand hôtel, l’heure du thé, le high tea, est devenu un moment privilégié pour découvrir un endroit exceptionnel. Qu’on aura alors tôt fait d’immortaliser sur le net grâce à des clichés instantanés et aussitôt diffusés.

Les grands palaces tiennent donc là le moyen de tenir leur rang d’exception sans se fermer sur une catégorie de clients triés sur le volet. Traditionnellement, le tea time était une tradition ouvrière qui a ensuite conquis les plus fortunés. La voici donc au commencement d’une nouvelle sorte de popularité. Un luxe, en tout cas, dont on aurait tord de se priver. Et qui permet aux grands palaces de retrouver des saveurs du palais, pour éviter, à terme, de faire figure de simples musées.

 

 

 

1 COMMENT

  1. I think youve created some genuinely interesting points. Not as well many people would really think about this the way you just did. Im really impressed that theres so very much about this subject thats been uncovered and you did it so nicely, with so considerably class. Good one you, man! Really fantastic stuff right here.

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!