Monday 23rd October 2017,
leblogluxe

Des couteaux uniques

L’un des accessoires indispensables aux cuisiniers est sûrement le couteau. Les grands cuisiniers japonais choisissent très méticuleusement leurs couteaux et les gardent souvent tout le reste de leur vie. Bien entendu, n’importe qui peut se procurer un magnifique couteau à condition bien sûr d’avoir les moyens de se l’offrir.

C’est en Angleterre que le graphiste Benjamin James Edmonds a décidé de s’installer pour faire de la coutellerie son métier et au vu de son travail on peut dire que ce choix fût judicieux. Benjamin y met tout son cœur et son temps. De la forme de la lame à la poignée en bois faite à la main, chaque couteau est unique et possède une âme qui lui est propre au moment où il quitte l’atelier du designer. Et ce dernier aime ça ! “On met beaucoup d’énergie à fabriquer chaque couteau, j’adore ça, et c’est tellement gratifiant quand quelqu’un à qui on vend un couteau l’apprécie autant que nous. C’est chan-mé, tout ce procédé est magnifique.”

Vendues via son site internet, Benjamin James Edmonds demande au minimum 200 livres pour une de ses créations. Le matériel d’entretien est également disponible à la vente pour une utilisation optimale !

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Henry-Louis Guillaume septembre 9, 2016 à 2:05

    Je vois pas pourquoi présenter des couteaux fais en angleterre alors qu’il y’a tellement d’artisans couteliers mondialement renommés en France et en Belgique, tous capables de faire des couteaux de cuisine forgés dans les meilleurs aciers … et franchement, pour un prix bien inférieur et avec des matières/aciers plus nobles. Le luxe, ce n’est pas acheter qqch qui coûte un prix exorbitant pour un bout de métal à 650£ juste avec une décalco de crânes, mais être assez fin dans ses goûts et avoir une certaine connaissance du sujet pour se rendre que pour prix équivalent, on a de quoi avoir un ou deux couteaux avec des lames damas inox, parfaitement forgées par un MOF avec un manche qui ressemble à autre chose qu’un vieux manche de hache danoise …

Commenter cet article