Thursday 24th July 2014,
leblogluxe

PPR en ombre chinoise

Cécile Richard Actualité, Bijoux 4 commentaires
PPR en ombre chinoise

La Chine représente une valeur inestimable pour les entreprises du luxe. Que ce soit au niveau de la mode, de l’automobile, ou d’autres industries, il est impossible de passer à côté du potentiel représenté par ce marché de taille exponentielle.

Néanmoins, si le luxe représente un savoir faire traditionnel et une identité marqués par le vieux continent qui a sans conteste séduit l’Europe et l’Amérique, la culture orientale présente des particularités auxquelles il est essentiel de s’adapter. L’Asie ne pourra se contenter d’absorber passivement l’offre de produit toujours plus luxueux qui reflètent, dans les faits, des valeurs dépassées dans un monde globalisé.

Pour réussir en Chine, il ne faut donc pas sous estimer la culture et la tradition locales. François Henri Pinault l’a bien compris.  Hermes, son leader local a déjà lancé une marque chinoise Shang Xia. Dans le même esprit, PPR vient donc de racheter la marque de bijoux Qeelin, crée en 2004 par Guillaume Brochaud, son actuel PDG, et le designer chinois Henri Chan. Il s’agit de crétion de joaillerie contemporaines d’inspiration essentiellement chinoise, dont le prix peut varier de 2000 à 30 000 euros.

Tradition orientale et expertise européenne, une formule magique qui pourrait exaucer rapidement le vœu de développement de PPR sur ce nouveau continent.

Partager cet article

Article de

4 commentaires

  1. evening gowns uk mai 19, 2013 à 3:26

    This is the penalize 301 Moved Permanently journal for anyone who wants to attempt out out about this substance. You observance so much its most tiring to converse with you not that I really would want…HaHa. You definitely put a new whirl on a message thats been engrossed near for eld. Good push, simply uppercase!

Commenter cet article