Friday 01st August 2014,
leblogluxe

Der Luxus ist wunderbar!

Der Luxus ist wunderbar!

Aujourd’hui, j’ai décidé de voyager en lointaine Germanie afin de fêter comme il se doit les cinquante ans du traité de l’Élysée signé entre Berlin et Paris.

Même si les grandes promesses de fraternité et d’intégration entre l’Allemagne et la France laissent parfois à désirer, même si  les relations sont parfois compliquées, rien ne nous empêche aujourd’hui de trouver un petit terrain d’entente dans le luxe, ou le partage du monde reste malgré tout relativement défini.

La renommée de l’Allemagne n’est en effet plus à faire en terme de voiture de luxe, et même nos confrères américains sont d’accord à ce sujet. Pourquoi ne pas emprunter dans ce cas la dernière BMW Z4 dévoilée en avant première mondiale au dernier salon de l’automobile de Détroit? Une fois passée la frontière, nul ne m’empêchera de franchir la barre des 200 km/h en un temps record, aucune limitation de vitesse n’existant sur les autoroutes allemandes.

Cette première considération étant établie, je vais en revanche plutôt me tourner du côté  français en ce qui concerne ma bagagerie. Hors de question de poser mes louboutins dans une malle moins sophistiquée que ma BMW. Heureusement, Louis Vuitton est là pour me rassurer.

Réalisé par l’atelier de création et de direction artistique les courtisans, la dernière vidéo de Louis Vuitton intitulée « Retracing the Trunk » nous présente en kaleidoscope la conception de ses plus belles malles de voyages. En faisant de cette dernière un objet digital redesigné progressivement sur un fond musical électro composé par le groupe français Cassius, Louis Vuitton nous prouve une fois encore que le luxe est un objet de tradition qui n’a de cesse de s’adapter à l’air du temps, le croisement entre authenticité et modernité. Et ça nous fait plutôt rêver!

Louis Vuitton Presents Trunk Mapping from Louis Vuitton on Vimeo.

J’espère que vous êtes donc en mesure d’admirer avec quelle subtilité le blog luxe suit l’actualité.

Un dernier point, néanmoins. S’il est facile de suivre les clichés, la grosse berline allemande est en réalité l’arbre, le sapin peut-être, qui cache la forêt. Il existe en effet en Allemagne de plus en plus d’entreprises de le luxe, qui font preuve d’un savoir faire qui dépasse largement le domaine de la construction automobile. Ces entreprises se sont regroupées pour la première fois en 2011 au sein du « Meisterkreis – Deutsches Forum for Luxus« , l’équivalent en quelque sorte de notre Comité Colbert, l’association de référence pour les marques de luxe françaises. Parmi les membres du Meisterkreis figurent des marques des marques de mode, d’accessoire, ou d’hotellerie, telles que Robert Weil, Comtesse, ou Hotel Adlon. Parfait d’ailleurs pour me loger durant mon expédition.

Bref, mon voyage est prêt, je vous souhaite einen guten luxuriosen Tag, und sage euch bis bald. Pour le premier qui arrive traduire cette dernière fin de phrase, je veux bien essayer de négocier avec mes collègues du blog auto un essai de BMW.

 

 

Partager cet article

Article de

Commenter cet article