Friday 19th October 2018,
leblogluxe

Le luxe libanais

Le Liban est un pays plus que magnifique. Malgré les menaces de guerres et un gouvernement quasi inexistant ce pays a su et sait toujours garder la tête haute et nous montrer toute sa diversité culturelle et sa beauté.

C’est en sa capitale Beyrouth que l’on trouve les musées les plus improbables comme celui de l’homme d’affaires Tony Salamé.

Ce musée privé lui a coûté pas moins de 89,5 millions d’euros, et ce seulement pour sa conception. Ensuite viennent les pièces qui le composent et dont le montant est inestimable. Au total 2.500 œuvres y sont mais une grande partie n’est pas exposée.

C’est ainsi que la fondation Aïshti est née. Cet homme d’affaires désireux de partager sa passion de l’art mais également de continuer à faire marcher ses affaires en matière de luxe a décidé de placer son musée privée au cœur d’un centre commercial de luxe.

Comme il l’exprime lui-même, ce choix était plus que réfléchi : “Quand j’ai commencé à acheter des œuvres d’art contemporain, je les ai d’abord exposées dans mon magasin au centre-ville. Beaucoup de clients me demandaient alors si elles étaient à vendre. Non seulement ils les appréciaient comme faisant partie de leur expérience de shopping, mais ils voulaient aussi les avoir à la maison, que l’art leur soit accessible. Nombre de gourous de la mode, tels Prada et maintenant Louis Vuitton, possèdent leurs propres fondations, mais elles sont complètement séparées de leurs affaires. En faisant ça, ils ont un succès incroyable. Ce que je veux, c’est bâtir un modèle où l’art ferait partie de l’expérience du shopping – non pas suspendu au hasard dans les magasins, mais comme une entité séparée et accessible. Depuis, j’ai une vue encore plus large, par exemple en incluant un spa et des restaurants dans un espace situé près de la mer. Cette combinaison permet de démocratiser l’art – vous pouvez prendre un café chez Starbucks ou un repas dans un restaurant sympa et, en même temps, profiter des œuvres d’art.».

Un concept qui gagne à être connu et qui peut être permettra à certains de se cultiver un peu…

Partager cet article

Article de

Commenter cet article