Saturday 22nd September 2018,
leblogluxe

La guerre fait vendre

Les prix ont flambé et ce n’est pas pour une vente aux enchères d’objets d’art mais pour des restes en plus ou moins bon état de la Seconde Guerre Mondiale.

130 lots pour 500 tonnes de matériel militaire, allemand pour la plupart. C’est la maison de ventes aux enchères Articural qui a eu l’initiative de cette vente un peu spéciale et l’on peut dire que cette dernière a eu du nez. Il y avait beaucoup de personnes dans le public. Certaines étaient venues pour acheter tandis que d’autres avaient été poussées par la curiosité. Mais personne ne s’attendait à des prix aussi pharaoniques. D’après un collectionneur d’objets militaires de la Seconde Guerre Mondiale présent : “C’est du délire total. Demain sur internet tout le monde va mettre son matériel à ces prix-là alors que ça vaut pas ça.”

Par exemple, un side-car BMW R75 de 1942 a trouvé preneur pour la somme de 130.000 euros alors qu’il était évalué entre 35.000 à 45.000 euros par la maison de vente aux enchères. Il en fût de même pour une Willys de 1944, adjugée 77.000 euros, alors qu’elle était évaluée entre 15.000 à 25.000 euros. Et malgré leur capacité d’encombrement maximum, les deux chars américains présents ce jour-là ont également trouvé de nouveaux propriétaires pour les sommes respectives de 239.000 et 280.000 euros.

À savoir que, d’après la maison de vente aux enchères Articural, 70% des acheteurs lors de cette vente ont été américains.

Partager cet article

Article de

Commenter cet article