Monday 26th June 2017,
leblogluxe

Le jeune Rimbaud passe sous le marteau

Rimbaud est l’un des poètes français les plus connus au monde et ce n’est pas sans raison. Dès son plus jeune âge, le petit Arthur avait déjà un avis sur la société bien tranché.

Dès l’âge de 10 ans Arthur Rimbaud a commencé à s’intéresser au monde qui l’entoure et à caricaturer ce dernier. La preuve en est que la maison Sotheby’s située à Paris verra très bientôt passer sous le marteau une magnifique bande dessinée réalisée par la main du poète lui-même.

Réalisés à l’âge de 10 ans, ces sept dessins baptisés « Plaisirs du jeune âge » sont, d’après les experts Frédérique Parent et Benoît Puttemans, exceptionnels : « Ces dessins exceptionnels, encore en mains privées, sont les seuls attribués avec certitude à Rimbaud. Ils reflètent l’univers d’un jeune poète déjà critique vis-à-vis du monde qui l’entoure. » Par ailleurs une autre œuvre montre une petite fille voulant baptiser son poupon. Grâce à ce dessin il est possible de comprendre « dans cette parodie de messe l’embryon de l’anticléricalisme de Rimbaud que l’on retrouvera déjà vers 1869 dans sa nouvelle Un cœur sous une soutane et plus tard dans Les Premières Communions. » Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette bande dessinée n’est pas l’objet phare de cette vente qui aura lieu le 8 février prochain bien qu’elle soit estimée entre 100.000 et 150.000 euros.

En effet, le poème manuscrit de la main même d’Arthur Rimbaud « La rivière de Cassis » et qu’il avait offert à son amant Paul Verlaine en 1872 est quant à lui estimé entre 200.000 et 300.000 euros.

Autre pièce intéressante de cette vente : un livre reçu en tant que prix pour ses bonnes notes en classe de rhétorique en 1870. Il s’agit là de l’ouvrage « Les caractères de Théophraste » de La Bruyère. Ce lot étant estimé entre 8.000 et 12.000 euros.

Partager cet article

Article de

Commenter cet article